A la rencontre de Jeanluc Virgilio

« Ces abrutis de jeunes qui quittent le village pour aller gagner de l’argent de l’autre côté ! »
Il avait dû ravaler ses paroles et s’astreindre humblement, comme les autres, à traverser ces foutues montagnes !
Vingt ans plus tard, Bartolomeo, fils du bûcheron Giovanni, s’exténuait sur le même chemin… Il habitait le plus beau pays du monde, le Piémont, rude certes et toujours incapable de subvenir aux besoins des siens !
Claudio dormait debout soutenu par les autres, sans que son absence n’eût le moindre effet sur le rythme de la marche. De sa bouche perlait une écume blanchâtre qui gelait immédiatement en bave laiteuse…

A 17h30, venez rencontrer au Musée des Mascarons JeanLuc Virgilio, auteur du roman « Une hirondelle sur l’épaule ».
Verre de l’amitié offert.

Enseignant né au Val-de-Travers, résidant au Val d’Anniviers, rien ne le prédestinait à écrire un roman si ce n’est le contenu de ces gros cartons ficelés oubliés dans un galetas de Couvet… 
Il ne se prétend pas écrivain, mais il est à l’aise dans sa compréhension du texte, particulièrement dans sa vision théâtrale de certains romans de Ramuz. La « séparation des races » a d’ailleurs été représentée à de nombreuses reprises en 2016 à Chandolin. 
Il est l’auteur aussi d’une version scénique du roman « 1352 » destinée à être jouée dans le cadre des fêtes médiévales de Saillon en 2023. 

Rencontre avec Renée Junod-Udriet et Alessandra Respini

Dans la cour du Musée des Mascarons, entre 14h et 17h, venez à la rencontre de l’auteure, Renée Junod-Udriet, et de l’illustratrice, d’Alessandra Respini, de l’ouvrage « Impromptus ».

Une belle occasion de visiter ensuite les expositions du musée.

« Étudiante à l’École Normale, je m’étais fait voler la classe de Colombier par une camarade. Elle avait des appuis politiques et comme mon nom de famille se trouve en queue de liste, on m’a attribué la classe de 4e / 5e de Noiraigue. Pas de discussion possible !

Me voici au Val-de-Travers. Je parle 4 langues, j’adore lire, aller au cinéma et voyager. Je suis moderne : j’ai un ami que j’aimerais voir librement et je porte des pantalons cousus par moi-même pour l’hiver rigoureux qui m’attend à Noiraigue. « Voilà ce qu’on t’a réservé ma chère, il va falloir faire bonne figure devant ce qui t’attend. »

« Impromptus » vous donne un échantillon des aventures survenues durant les deux ans. Nous remplaçons des institutrices qui avaient fait leur formation durant la guerre 1914 / 1918. Le changement était abrupt pour les parents d’élèves et pour moi-même !

La rencontre avec mon illustratrice fut magnifique. Elle a saisi mon porte avec intérêt. Ce furent des rencontre humainement riches ! Elle a pris des séquences que je proposais avec humour et talent. Je lui ai laissé toute latitude artistique, voici le résultat ! »

Texte composant le 4e de couverture de la publication 

Port du masque obligatoire